Cela fait à présent un an et dix mois que j’ai arrété la pillule, et un peu plus d’un an que je me suis fait opérer de ma grossesse extra-utérine. J’ai déjà suivi un traitement pour faire baisser ma prolactine, et deux cycles d’éssais sous Clomid et Duphaston. 

Je retourne voire mon gynéco, bien decidé cette fois-ci à ressortir avec des ordonnances pour tous les examens possibles, et enfin avancer dans notre démarche. Gygy ne parraît pas surpris de l’echec du traitement, et me confirme avec un petit sourrir que cela ne

 

marche pas à tous les coups. Mr. Frenchy est venu avec moi cette fois-ci en consultation.
On commence la consultation avec un bref examen pour vérifier que tout va bien, et qu’il n’y a pas de douleurs. Tout va bien, il est temps de faire le point.

Gygy commence par nous expliquer que cela commence à tarder, et qu’il ne faut plus trainer. Mon cerveau commence à faire des saltos de joie dans ma tête! Mais, avant de se lancer dans toute une série d’examens, il préfère d’abord s’assurer qu’il n’y a aucun soucis chez Mr. Frenchy. L’excitation retombe un peu, même si je suis quand même contente qu’on puisse déjà s’assurer que tout va bien de ce côté. Le gynécologue prend vraiment des pincettes pour s’adresser à mon mari. On dirait qu’il a de l’experience avec les conjoints récalcitrants à faire l’examen. Mr. Frenchy m’avoura plus tard qu’il était super content d’enfin pouvoir tester ses spermatozoides!

Nous repartons content, les choses avancent. Je reste tout de même un peu déçue de ne pas pouvoir faire tous les examens en paralélle pour gagner du temps.

L’épreuve du spermogramme

Monsieur appelle le laboratoire directement le lendemain matin, et nous sommes chanceux, il peut y aller dès la semaine prochaine. Le spermogramme fait, le plus dur reste à faire, patienter trois jours jusqu’aux résultats! Je suis dans tous les cas persuadée qu’il aura des spermatozoides de compétition! Dans sa famille personne n’a eu de soucis de fertilité. Et puis, le gynéco nous a donné bon espoir, il y a de fortes chances que bébé mette du temps à s’installer à cause de ma trompe manquante et de ma prolactine elevée. Mon mari appelle tout de même le labo, qui lui dit que les résultats sont prêt, il peut passer les chercher. La dame lui dit que le spermogramme a l’air bon, à part peut-être la quantité de sperm. Nous sommes ravis. En récupérent les résultats, il a même la chance s’entretenir avec quelqu’un du labo, qui lui confirme que les résultats ne sont pas mauvais.

Une fois à la maison, je m’empresse d’ouvrir l’enveloppe. Et là c’est le choc!

Résultats du spermogramme

– Spérmatozoides par éjaculation: 76.03 millions
– Mobilité (a+b) après 1h: 27%
– Mobilité (a+b) après 3h: 12%
– typiques: 5% (96% total anomalies de la tête)

En lisant les résultats de ce spermograme, je me dis que je dois peut-être mal comprendre quelque chose. Pourquoi est-ce que le laboratoire lui a dit que c’était bon? Personellement, ça me parraît catastrophique.

J’en viens donc à la conclusion de l’analyse:

– Hypospermie avec viscosité et pH normaux.
– Bonne numération des spérmatozoides
– Asthénospermie initiale et secondaire
– Tératospermie sévère (évoquant une souffrance testiculaire, à controler)

Pour traduire de manière simple ces mots barbares, les spermatozoides de Monsieur sont mal formés, et aussi très lents. Beaucoup de questions se bousculent dans nos têtes… Et si on ne pouvait pas concevoir naturellement?
Je prends rendez-vous chez gygy très rapidement. Sa seule réaction en lisant les résulats a été de dire à Monsieur Frenchy « ça peut arriver ». Donc maintenant, il va falloir prendre rendez-vous chez un urologue. Nous devons revenir le voir seulement après avoir obtenu des réponses de l’urologue.
« Entre temps, ne vous protégez pas, c’est peu probable que ça fonctionne, mais les miracles existent… » Merci, je me sens bien mieux.

Rendez-vous chez l’urologue

Malheureusement, je ne peux pas accompagner Monsieur, je ne peux pas me libérer assez tôt du travail. Inutil de préciser qu’il est un peu anxieux à l’idée de se faire examiner. J’en profite pour le charier un petit peu.

Contrairement au gynéco, l’urologue n’y va pas de main morte. Pour lui, si je ne tombe pas enceinte c’est à cause de ce spermogramme, et cela pourrait même expliquer la grossesse extra-utérine. Après un examen et une échographie, le verdict tombe, il a un varicocèle bilatéral de grade 2. Il s’agit d’une sorte de varice du cordon spermatique situé au-dessus du testicule. Cela peut être à l’origine d’une diminution de la production et de la qualité du sperme. D’après l’urologue, une simple opération pourrait améliorer son spermogramme de 70%. Je suis un peu dubitative, mais j’espère vraiment que cela fonctionnera.

Mr. Frenchy a été opéré assez rapidement, et tout s’est bien deroulé. Il est ensuite resté dix jours en arrêt de travail. Nous devons maintenant attendre 2 mois et demi, que la spermatogénèse se refasse avant de pouvoir refaire un spermogramme.

Cette épreuve n’a pas été facile à accepter, et nous comprenons que la guerre contre l’infertilité ne fait que commencer. Le plus dur est maintenant de patienter jusqu’à la prochaine étape.

N’hésitez pas à partager vos experiences également en commentaire.

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Mauvais spermogramme et varicocèle"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Bibi
Invité

Bonjour Mme Frenchy, Mr Bibi est quasiment dans le même cas avec varicocèle stand 3 coté gauche. Embolisation prévue la semaine prochaine. Avez-vous eu une amélioration du spermogramme depuis Novembre ? 🙂
Merci pour ton blog 🙂

wpDiscuz